Même remarques que pour Uriel, excepté qu'ici c'est Marie qui prête son visage à l'archange.
MarieGabriel